31 décembre 2010

Au revoir et Merci

Dernier jour de l'année... Sonne alors la traditionnelle heure des bilans. Le dernier coup d'oeil dans son rétroviseur avant de foncer pied au plancher vers l'inconnu, la page blanche où tout est possible, 2011...

S'il fallait associer 1 mot à 2010 ce serait "nombril". Oui, je plaide coupable, j'ai passé l'année à me le regarder. Non pas que je sois particulièrement égocentrique mais tout simplement parce qu'il a été le point central du tremblement de terre qui a bouleversé à jamais ma vie : je suis devenue maman.

En janvier, j'apprenais la grande nouvelle, abasourdie, prise de cours, enceinte de 3 mois et demi. Début d'année sur les chapeaux de roues où cette surprise m'a coupé le souffle me laissant à l'intersection des rues "Joie immense" et "Mille questions".
En août, je mettais ma fille au monde. L'heure n'est plus alors aux questions mais à l'action. Elle est là, c'est tout ce qui compte.
Enfin en décembre, je suis la même mais en même temps une autre. Moi qui en janvier, n'étais pas sûre d'être prête pour cette aventure, je me demande désormais comment je faisais sans elle, et stresse pour ma reprise de travail.

2010, l'année où le destin a pris un malin plaisir à jouer avec moi......pour le meilleur et sans regrets... Elle a d'ores et déjà une couleur et une place à part dans mon coeur. Les prochaines années vont devoir faire fort pour m'offrir autant d'émotions, de surprises, de découvertes. Mais ce qui est beau c'est que, comme dirait le grand philosophe Forest Gump, "la vie c'est comme une boite de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber" et c'est bien là tout l'intérêt.
Rendez-vous sur Hellocoton !

30 décembre 2010

Doudou et Cie

Stéphie nous propose à travers un sympathique concours de mettre à l'honneur les doudous de nos enfants.
Doudou... Tiens, mais d'ailleurs, comment naissent ces petites bêtes? Comment une simple peluche ou un banal bout de tissu devient le compagnon indispensable de nos chères petites blondes? Mystère, le plus souvent. On ne sait pas pourquoi c'est celui-là et aucun autre, et ce n'est même pas la peine d'essayer de les entourlouper les enfants ont un sixième sens dès qu'on parle doudou.

Etant petite, je n'en ai pas vraiment eu. Je trouvais trop dur de ne choisir qu'un compagnon, alors tous les soirs, je m'évertuais à installer toutes mes peluches dans mon lit et ne me gardais qu'une toute petite place pour moi. Besoin d'être entourée??? Peut-être suis-je une bonne cliente pour Freud?...
Pour en revenir à nos doudous, à presque 5 mois, on ne peut pas dire que Romane en ait un en particulier. Ça viendra peut-être avec le temps, à voir. Peut-être que justement ma reprise du travail et donc notre séparation vont-ils pousser ma puce à choisir un petit compagnon de route... A suivre...

Cependant moi j'ai déjà une tendresse particulière pour une de ses peluches, potentiellement éligible au rang tant convoité de doudou. Quand nous attendions notre poupée, Chérichou et moi avons choisi un petit lapin qui nous a fait littéralement fondre, tout simple, tout blanc, tout doux. Et à chaque fois que je l'a voit jouer avec lui je ne peux m'empêcher d'avoir un petit coup au coeur en repensant aux 2 futurs parents que nous étions, choisissant ce lapin comme si l'avenir entier de notre futur enfant en dépendait...


Petit album souvenir de doux moments de complicité...

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 décembre 2010

Desperate Working Mum

J-7. Dernière ligne droite, on y est. Plus moyen de faire machine arrière et de reculer une nouvelle fois l'inévitable : dans 1 semaine jour pour jour je reprends le chemin du travail. Après plus de 6 mois d'arrêt, dont 5 à materner, l'heure a sonné, il est temps pour moi de rejoindre ce fameux club des mamans qui travaillent et d'apprendre à jongler avec toutes les facettes de ma vie : femme, amie, amante, maman, maîtresse de maison, professionnelle...
Ça fait plusieurs mois que j'y pense, que je m'y prépare mais pourtant à l'approche de la date fatidique je ne peux m'empêcher d'avoir la boule au ventre. Fini le doux tête-à-tête, bonjour organisation, course après le temps, gestion de tout tout le temps... Pfff j'ai l'impression que les choses sérieuses vont réellement commencer et que ces 5 premiers mois n'étaient en fait que l'échauffement.
Tout se bouscule dans ma tête : quelques envies et surtout une multitude de peurs.... L'envie de retrouver mon travail, mes collègues, mes lecteurs. L'envie d'exister et de me réaliser à nouveau concrètement en dehors de mon foyer. L'importance de me décoller de ma poupée avant de virer maman fusionnelle et obsessionnelle. Le souhait de ne pas m'enfermer dans ce rôle de femme au foyer dans lequel je ne me retrouve pas. La peur de ne plus voir grandir ma fille, de rater des choses essentielles de son évolution. La peur que ma fille considère ma mère comme sa maman (oui car dans mon cas c'est ma mère qui va la garder, mais je reviendrai dessus une prochaine fois). La peur que notre lien s'effiloche. La peur de ne pas réussir à être une super working mum et à assurer sur tous les plans. La peur d'être crevée, stressée, débordée et de finalement passer à côté de l'essentiel. La peur de ne pas retrouver ma place à mon boulot. Finalement, j'ai tout simplement peur de sortir de ma bulle de jeune maman. Non pas que je vivais cloîtrée avec ma fille dans le monde merveilleux de Oui-Oui, mais il faut bien avouer que ces quelques mois dans la vie d'une femme sont tellement uniques et intenses, que lorsque la cloche retentit on ne peut pas s'empêcher d'avoir du mal à quitter la cour de récré. Et comme je vous l'ai dit dans mon post précédent j'ai un penchant pour la nostalgie, alors là je vous raconte même pas...
Mais après tout, je ne suis pas la première et certainement pas la dernière à passer par là, à me poser toutes ces questions, et à finalement affronter la situation en faisant comme nous toutes, au mieux. J'espère juste que je saurai trouver le juste équilibre nécessaire à mon bonheur, à notre bonheur.

Pour l'heure, il me reste 1 semaine et je n'ai pas envie de la gâcher en passant mon temps à me croquer le cerveau comme je sais si bien le faire, mais plutôt de profiter de chaque miette de congés qu'il me reste et de temps à partager en tête-à-tête avec elle...
Rendez-vous sur Hellocoton !

27 décembre 2010

Premier Noël

Ça y est, Noël c'est déjà fini. Ce jour est passé en un clin d'oeil et n'est maintenant plus qu'une jolie page de plus dans notre album de famille. Et il nous faudra désormais être des enfants bien sages pendant une longue nouvelle année avant de regoûter à cette magie toute particulière, sans aucune comparaison possible avec d'autres fêtes.
Certes, on va encore profiter du sapin quelques jours, jouer avec nos nouveaux joujoux, remettre nos habits de fête pour le nouvel an, puis après toute cette effervescence nous rangerons toutes nos belles décorations dans des cartons trépignant d'impatience à l'idée de les ressortir l'année prochaine.
Oui, je suis ce genre de personnes a tellement attendre un évènement qu'une fois celui-ci passé une note de nostalgie s'empare immédiatement de moi. D'autant plus pour ce Noël-ci qui aura à jamais une saveur toute particulière puisqu'étant notre premier Noël en famille, notre nouvelle famille, nous 3...



Evidemment notre puce n'a sûrement pas réalisé le quart de la moitié de ce qui se passait devant ses yeux, n'a pas eu conscience qu'un nombre indécent de cadeaux l'attendaient au pied du sapin, n'a malheureusement pas compris que grâce à elle la magie de Noël était encore plus perceptible cette année, donnant à cette fête une lumière particulière.
Oui ce fut une belle fête, un beau Noël...de beaux souvenirs...
Alors il ne me reste qu'une seule chose à dire : "Vivement l'année prochaine..."
Rendez-vous sur Hellocoton !

25 décembre 2010

Joyeux Noël !!!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 décembre 2010

Un dîner (j'espère) parfait...

Pour le premier Noël de ma puce, j'ai décidé moi aussi de me lancer un défi, une grande première : l'organisation d'un repas de Noël.
Et oui, cette année c'est moi qui invite! Ce soir mes parents, ainsi que mon frère, sa femme et son petit Hugo débarqueront le coeur en fête et la hotte bien remplie, tout excités à l'idée de voir nos petits bouts découvrir les joies de Noël en famille (même s'ils seront aux lits bien avant minuit).
De mon côté, avant la joie, c'est plutôt la course pour que tout soit prêt à temps. Déco, cuisine, je suis sur tous les fronts faisant au mieux pour que l'esprit de Noël soit au rendez-vous et croisant les doigts pour que je sois touchée par la grâce de Bree Van de Kamp. Moi qui d'habitude n'ai qu'à mettre les pieds sous la table, cette année les rôles sont inversés et c'est à mon tour de passer la journée derrière les fourneaux. C'est une grande responsabilité mais en même temps ce qui compte c'est le coeur qu'on met à l'ouvrag et je compte sur la magie de Noël pour faire le reste.
En attendant le récit de mes exploits culinaires et cette belle nuit, je vous souhaite un très bon réveillon et une belle fête de Noël.

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 décembre 2010

Merry Girly Christmas

Nul besoin de vous dire que nous sommes en pleine période de Noël (je pense que vous l'aurez bien noté par vous-même). Et qui dit Noël dit traditions. Donc cette semaine, Stéphanie, mon amie d'enfance, et moi-même, avons décidé d'initier ma petite puce à notre rendez-vous annuel, la "Girly Christmas Party".
La "Girly Christmas Party", c'est une sorte de pré-Noël entre nanas, accompagné en général de thé, de bons gâteaux et de jolis cadeaux, bref une mise en bouche toute douce des festivités à venir.
Rendez-vous était donc pris lundi pour une après-midi entre filles avec au programme ouverture de girly cadeaux, dégustation de thé (merci Stéphanie) et de cannelés (merci Eva). Un beau moment, où ma puce a pu découvrir les premières joies de Noël...

Merci Steph pour ces jolis cadeaux (Romane kiffe trop le papillon pouic-pouic). C'était vraiment trop mignon et même émouvant de faire notre première "Girly Christmas Party" à 3. Et dire que l'année prochaine, il y aura une invitée de plus...
Rendez-vous sur Hellocoton !

21 décembre 2010

Si j'avais une boule de cristal...

Dimanche on a été rendre visite à nos cacahuètes préférés pour un goûter de Noël plein de rires, de chants et de délicieux biscuits... Encore un bon moment passé en leur compagnie où souvent Chérichou et moi aimons observer ces petits bouts de bientôt 3 ans et nous amusons à imaginer comment notre petite Romane sera à cet âge.
Nous avons hâte de la voir évoluer (pas trop vite quand même) et de voir ces 3 petits chats parler courir jouer et faire les coquinous, on ne peut que se languir de toutes les découvertes et premières fois que nous réserve Romane.
Tiendra-t-elle de la discrète (quoi que de moins en moins) mais tellement adorable (ça de plus en plus) Andréa ? Sera-t-elle la digne héritière de ce sacré canaillou d'Alexis toujours prêt à nous faire rire ? Où aura-t-elle comme Lisa des élans d'actrice dramatique digne des plus grands d'Hollywood ? Seul l'avenir nous le dira. Mais en tout cas si Romane se retrouve avec le 1/4 de leur gentillesse et que j'arrive à lui inculquer autant de valeurs qu'à ces cacahuètes je m'estimerai chanceuse, car vraiment elles assurent (et leurs parents encore plus). On est loin de la course à l'enfant idéal, mais c'est un très bel exemple qui donne de quoi réfléchir, rêver et s'inspirer.
Rendez-vous sur Hellocoton !

17 décembre 2010

En passant...

Un peu plus d'1 mois s'est écoulé depuis mon dernier post et je me décide enfin à refaire un p'tit tour de ce côté-ci de la toile avec une petite constatation objective en poche :

Alors depuis le mois dernier où en suis-je donc dans ma petite vie de jeune maman?
Tout d'abord des nouvelles de la miss. Romane a désormais 4 mois et demi. C'est une petite demoiselle mais une grande observatrice. Elle est très curieuse de son environnement et des gens. Elle a un regard très expressif et n'hésite pas à plonger ses beaux yeux dans les vôtres. C'est une grande séductrice faisant marcher son petit monde à coup de sourires. Par contre Mademoiselle ne rit pas sur commande, il faut la travailler au corps pour qu'elle se mette à rire aux éclats, mais une fois que la machine est lancée elle rit tellement qu'elle finit toujours par avoir le hoquet. Bref c'est un bébé adorable que je ne me lasse pas de découvrir.
De mon côté, je me prépare doucement à reprendre le travail (dans un peu plus de 2 semaines). Mais au lieu de penser à l'inévitable, je préfère surtout me concentrer sur l'approche de Noël et des fêtes de fin d'année (beaucoup plus joyeux en soi). Enfin mon leitmotiv du moment c'est profiter!!!! Profiter de ma puce, de mon chéri, de l'instant présent alors pardon de ne pas passer assez de temps par ici mais promis je vais faire un effort car pour tout vous dire écrire m'avait manqué...
Rendez-vous sur Hellocoton !

♥ 4 mois et 11 jours ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 novembre 2010





Mon beau-père me l'a fait remarquer ce midi : Romane est parmi nous depuis 100 jours tout rond aujourd'hui.

100 jours...
Oh my God !!!



100 jours dans une vie ça peut paraître pas grand chose, et c'est vrai, mais ces 100 premiers jours là ont une saveur toute particulière car ils sont 100 jours de découverte, d'appréhension et d'apprivoisement de mon bébé, ce nouveau petit être qui a pris en un temps record une place immense dans ma tête et dans mon coeur.

100 jours bouleversants et tellement riches qu'ils me semblent être passés en un éclair. Toutes les mamans le disent "ça passe trop vite, il faut en profiter". Et je me rend compte désormai à quel point c'est vrai !!!

100 jours d'une toute nouvelle vie pour nous et d'une vie tout court pour elle...

100 jours
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 novembre 2010

Little Marmotte

Dans mon dernier post, je vous parlais de ma curiosité sur les rêves des bébés et notamment ceux de ma fille. Cette question me turlupine d'autant plus que, après presque 3 mois d'observation, je peux officiellement affirmer que ma fille a hérité de mes gênes en ce qui concerne le sommeil.
Ma mère me racontait que quand j'étais petite, j'aimais tellement dormir qu'elle était obligée de me réveiller pour me donner à manger ou tout simplement me voir un peu les yeux ouverts. Et bien, je pense que Romane marche sur mes pas : c'est une vraie marmotte. Moi qui stressait pour la fameuse épreuve des nuits, je dois avouer que j'ai été agréablement surprise par ma puce qui me fait des 22h-8h depuis ses 3 semaines, plus des bonne siestes dans la journée, bref elle passe son temps à dormir, à croire qu'elle préfère les bras de Morphée à ceux de Maman.
Ce week-end de changement d'heure a cependant un peu chamboulé mademoiselle, perturbant légèrement son sommeil. Je croise les doigts pour qu'elle retrouve son rythme dans les prochains jours mais vu ses gênes, ça ne devrait pas vraiment poser problème...

Pourvu que ça dure !!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

21 octobre 2010

Au pays des rêves...

La nuit, mon esprit aime vagabonder et finit toujours par atteindre le doux pays des rêves. Alors en voyant ma petite marmotte de fille dormir à poings fermés, je ne peux m'empêcher de me demander "A quoi rêvent les bébés? De quoi sont fait les rêves de ma petite Romane? Rêve-t-elle tout court d'ailleurs?"...
Depuis quelques jours mes questions ont trouvé réponses sur un petit site que j'ai découvert au cours de mes pérégrinations internesques : Mila's Daydreams, un blog emprunt de poésie et de féerie où Adele Enersen nous ouvre en exclusivité la porte de l'esprit onirique de nos bambins.
Adele Enersen est une jeune maman finlandaise qui a décidé de profiter de son congé maternité pour laisser libre cours à ses pulsions créatrices et artistiques : lorsque sa fille, Mila, fait la sieste, Adele imagine les songes qui l'animent, les met en scène à l'aide d'objets du quotidien, puis les immortalise...





Je trouve le concept génial et suis devenue en quelques clics une fan absolue de ces petites mises en scène. Moi qui aime la photo ça me donnerait presque envie d'imaginer à mon tour à quoi ressemble le pays des rêves de Romane. Idée à méditer et pourquoi pas à suivre...
Rendez-vous sur Hellocoton !

20 octobre 2010

16 semaines

Quand au début de ma grossesse, j'ai noté sur mon calendrier les semaines où j'allais être en congé maternité cela m'a fait un choc : 16 semaines !!!, une éternité pour moi qui n'ai jamais été plus de 3 semaines sans travailler ou suivre des cours depuis mes 18 ans.
Mais voilà depuis hier je ne suis officiellement plus en congé maternité, et le temps me semble soudain avoir fait un immense bond en avant.
Où ont bien pu passer ces 16 dernières semaines ? Car attention, malgré les idées reçues,
ces semaines passées dans mon home-sweet-home ne sont pas des vacances, loin de là, mais bel et bien 16 semaines d'une richesse et d'une intensité telles qu'on ne les voit finalement pas passer
...
Aujourd'hui, je suis finalement très contente de ne pas avoir repris le chemin du travail, et, grâce à mes congés payés, d'avoir encore un peu de rab' avec ma poupée. Car il faut bien se l'avouer laisser mon bout de chou va surement me serrer le coeur, mais le faire à 2 mois et demi ça me l'aurait brisé...
Alors quand j'entends aux infos que le congé maternité pourrait passer à 20 semaines, je me dis que les premiers instants de vie de nos petits sont si précieux que finalement ce ne sera jamais assez long...
Rendez-vous sur Hellocoton !

18 octobre 2010

Demain, j'arrête...

...c'est la bonne et indispensable résolution que j'ai prise hier. Parce qu'il faut bien l'avouer, depuis que ma fille est née, niveau bouffe c'est le bordel. Alors ok, les premières semaines, les moments où je m'accordais une pause repas tenaient du miracle entraînant une diminution jouissive de mon tour de taille. Mais du moment où j'ai pu un peu sortir la tête de l'eau elle a malheureusement directement atterri dans les placards à la recherche de Nutella, de cookies et de tous autres aliments trop gras trop sucrés trop salés. J'avais l'impression qu'un mini moi à cornes était sur mon épaule en permanence à me susurrer à l'oreille des supplices et tentations culinaires. Résultat, après avoir fondu juste après la grossesse, le chaos alimentaire a refait pencher l'aiguille de ma balance du mauvais côté! Il était donc tant de tirer la sonnette d'alarme et d'enfin mettre à profit les semaines qu'il me reste à passer à la maison. Alors hier je me suis soumise à une grande séance d’auto-motivation pour mettre en place un plan d'attaque pour renverser la vapeur et ainsi prendre une bonne fois pour toute mon corps (et surtout ma fourchette) en main.

Etant donné que j'allaite toujours poupette, point de régime drastique pour le moment mais une bonne reprise en main de mon alimentation : manger équilibré serait déjà pour moi un sacré Graal. Adieu malbouffe et repas pris sur le pouce, bonjour produits frais et menus équilibrés!!!

To be continued...
Rendez-vous sur Hellocoton !

13 octobre 2010

Il y a ...

Il y a des jours sans, où tout nous semble insurmontable.
Il y a des jours des doutes où on arrive pas à sortir la tête de l'eau et où on perd en une fraction de seconde toute la confiance qu'on avait si chèrement emmagasinée.
Il y a des jours de tempête où quelques pensées ou mots font soudain valser votre beau château de cartes.
Il y a des jours de larmes où vous êtes inconsolable sans savoir vraiment pourquoi.
Il y a des jours de lâcher prise où toutes vos émotions débordent malgré vous.
Il y a des jours de folie où vous avez besoin de
partir, de tout laisser en plan, de prendre la route sans but précis.
Il y a des jours de grande fatigue où on arrive plus à avoir les idées claires.
Il y a des jours de solitude où il serait parfois bon de savoir prendre un téléphone pour dire à une amie qu'on ne va pas bien, mais on le fait pas par pudeur, par fierté, par peur d'être jugée.
Il y a des jours de brouillard où vous vous sentez perdue, sur une voie sans issue... puis soudain au beau milieu de ce marasme une petite étoile apparaît, vous guide par son sourire, vous réconforte par ses câlins, vous tient la main et vous fait sentir que tout ira bien.

Pour moi ce jour c'était hier. Une journée perdue, une journée grise, mais une journée nécessaire où j'ai enfin accepté que je pouvais avoir des moments de faiblesses et que non ce n'est pas toujours facile de changer de vie, ce n'est pas tous les jours évidents de devenir mère...
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 octobre 2010

♥ 2 mois ♥

2 mois
C'est fou comme il peut y avoir des énormes différences d'appréciation du temps qui s'écoule. J'ai l'étrange impression que mon accouchement ou pire ma grossesse remonte à l'aube des temps, mais quand je regarde Romane et que je me dis qu'elle a 2 mois je ne peux pas m'empêcher de me dire "Déjà ???!!!".
Rendez-vous sur Hellocoton !

Madeleine de Proust # 1

Depuis que notre puce est là, Chérichou et moi avons ouvert l'album de nos souvenirs d'enfance : comment étions-nous enfants, quelles bêtises avons-nous fait étant petits, quels étaient nos plats préférés... Et cette dernière question m'en a amené une autre : pourquoi avons-nous tendance à délaisser les plats que nous adorions enfants une fois devenus adultes ? Parce que nous ne sommes justement plus des enfants? C'est idiot, et j'ai décidé de mener dans ma cuisine une opération régression...

Et pour ce premier retour dans le futur culinaire, j'ai décidé d'offrir à Chérichou son dessert préféré de petit garçon : le riz au lait. Oh mon Dieu, ça fait une éternité que je n'en ai pas mangé et lui non plus. Et vu le sourire qui est apparu sur le visage de Chérichou et son regard plein de nostalgie dès la première cuillère, je pense que ma mission a été réussie...

180 g de riz spécial dessert - 1 L de lait - 1 gousse de vanille - 100 g de sucre
Faire cuire le riz 3 minutes dans de l'eau bouillante. Puis verser ce riz cuit et égoutté dans 1 litre de lait qui avait été préalablement porté à ébullition avec la gousse de vanille. Faire cuire le tout à feu très doux pendant 25 minutes. Puis ajouter le sucre,mélanger et faire cuire encore 5 minutes. Ensuite verser le mélange dans les ramequins et voilà votre riz au lait est prêt à déguster chaud ou froid à vous de décider !!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 octobre 2010

"Bonjour ma cousiiine, Bonjour mon cousin germain..."

Mes cousins ont toujours tenu une place très particulière dans ma vie et mon coeur. Du côté de ma mère, on est 6, et mon frère et moi arrivons en bons derniers. Je suis la plus jeune du groupe et de ce fait j'étais un peu leur bébé, la petite chipie et surtout la protégée. Je ne les voyais qu'1 à 2 fois par an (on habite à 1000 km d'eux) mais ça ne nous a pas empêché de créer des liens très forts, et, grâce au talent de ma grand-mère et car nous savions ces moments trop rares, on profitait au contraire au maximum lorsque nous étions réunis. Etant d'un naturel assez indépendant (surtout vis-à-vis de ma famille), cette situation me convenait très bien, mais parfois ça m'aurait bien dit d'avoir ma famille un peu plus près de moi et non pas à l'autre bout de la France. Pouvoir me réfugier chez eux de temps en temps, être là au quotidien et pas seulement aux grandes occasions, les avoir près de moi tout simplement. Aujourd'hui nous sommes tous grands et tous parents, et notre lien subsiste toujours : nous sommes COUSINS !!!

Ce qui est drôle c'est que la vie n'est pas toujours un éternellement recommencement... Ma fille, Romane, est elle aussi déjà cousine et d'une drôle de manière puisque Hugo, le fils de mon frère, est né avec seulement 12 petites heures d'avance sur elle. Drôle de coup du destin pour ces 2 petits bouts qui habitent seulement à 5 minutes l'un de l'autre. Alors oui, malgré que je ne suis pas très proche de mon frère, je me mets à rêver que ces 2 bébés seront proches, développeront une belle complicité et tiendront l'un à l'autre comme je tiens moi-même à ma fine équipe de cousins, mes frères et soeurs de coeur...

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 septembre 2010

Little Némo

Romane a beau être une lionne, dès qu'elle est dans l'eau elle se transforme en véritable petit poisson. Tous les soirs c'est le même rituel, après la dernière tétée de la journée, la miss a droit à un bon bain chaud histoire de se détendre après ses journées d'une folle intensité (manger-dormir/dormir-manger) et surtout de lui permettre de passer une bonne nuit, car oui le bain c'est fatigant. C'est radical et ça ne loupe jamais, après la trempette, la petite ne tient ses yeux ouverts que par un fil et ne met en général pas longtemps à capituler et à rejoindre les bras de Morphée...
Mais au-delà de son aspect pratique de somnifère naturel, le bain c'est surtout le pied et un moment de pur bonheur pour toute la famille! Dans l'eau, Romane est heureuse, gigote, adore qu'on l'éclabousse et nous offre alors ses plus beaux sourires! Je n'ai qu'une chose à dire : Vivement les bébés nageurs!!!


Rendez-vous sur Hellocoton !

24 septembre 2010

A l'ombre des jeunes filles en bulles

Petite pause livresque dans mon emploi du temps de maman...

Cette semaine, j'ai cassé ma tirelire, et me suis fait plaisir en achetant 3 BD de filles de blogueuses que j'adore, histoire de décompresser et m'évader le temps de quelques pages de l'univers des couches et des biberons en me rappelant qu'au-delà de maman je suis toujours la même fille futile, superficielle et accro aux girlissismes.

Cette réflexion se rapproche d'ailleurs du thème du nouvel opus de Margaux Motin, qui dans "La théorie de la contorsion" refuse qu'on l'enferme dans une seule et même case et revendique toutes les casquettes qu'elle peut enfiler au cours d'une journée.

Les 2 autres BD sont du même auteur, Pénélope Bagieu, mais sont pourtant assez différentes. Il y a tout d'abord le tome 3 de la série
"Joséphine" où l'on suit les aventures et mésaventures amoureuses de notre joyeuse héroïne. Puis j'ai choisi "Cadavre exquis", sorti il y a quelques mois, qui raconte la rencontre improbable entre une hôtesse d'accueil légèrement paumée et un écrivain à succès en mal d'inspiration.

Je les ai dévoré en quelques heures cet après-midi blotti sous ma couette en regardant la pluie, chacune d'elles faisant écho à ce que je vis ou ressens en ce moment...
Moralité : Temps idéal pour un peu de lecture, lieu moelleux et confortable, lectures sympathiques... C'est quand même sympa les après-midi entre nanas...
Rendez-vous sur Hellocoton !

22 septembre 2010

Miss Agenda

Parmi les réputations qui peuvent vous coller à la peau, il y en a une plutôt tenace, mais avoue-on le non usurpée, qui hante les couloirs de mon service : je suis une véritable stratège de l'agenda. Oui désormais la secrétaire et mes responsables frémissent de terreur quand elles me croisent dans les couloirs avec mon Saint Graal vissé sous le bras, mon agenda.


Mon agenda, c'est mon doudou, mon fétiche à moi que je consulte et feuillette inlassablement jour après jour. Avec lui, je suis à la limite du comportement compulsif. J'en prend grand soin, n'y acceptant aucune rature ou arrachage de page, et l'égayant à coup de stabilos de toutes les couleurs. Oui j'avoue, je m'appelle Koxie et je suis totalement accro à mon agenda au point que je ne vois vraiment pas comment je pourrais aujourd'hui m'en passer. J'y note et consigne toute ma vie aussi bien professionnelle que personnelle. Au fil des années, ayant un cerveau de poisson rouge, c'est un peu le disque dur de ma vie...

Et c'est aussi et surtout devenu une véritable arme fatale sur mon lieu de travail. Oui, au fil des mois, je suis devenue incollable sur les congés, RTT, récup et surtout sur comment les optimiser afin d'obtenir le plus en utilisant le moins. Mon calendrier est organisé autour de mes congés, comme des petites bulles d'air dispersées tout au long de l'année. Je planifie, j'anticipe, tel un vrai petit stratège afin de tirer au mieux parti de l'année qui s'offre à moi et m'octroyer ainsi les meilleures pauses-congés possibles. Evidemment, mon agendanoïte aïgue n'a pas échappé à mes collègues, leur servant parfois de consultant pour leurs propres vacances. Bref je suis connue comme le loup blanc, et quand aujourd'hui la DRH m'a annoncé que j'avais droit à deux semaines supplémentaires de congés maternité offerts par la mairie (soit dit en passant Youhou!!!!!!), la secrétaire m'a dit en plaisantant "ça tombe juste sur toi, c'est pas possible tu as le cul bordé de nouilles, tu nous auras jusqu'au bout". J'ai trouvé ça drôle et très révélateur de mon image de névrosée de l'agenda !....... Mais que dirait Freud de tout ça???
Rendez-vous sur Hellocoton !

21 septembre 2010

Et si c'était vrai ?...




Et si la vie au-delà de me surprendre avec ma grossesse m'avait en plus réservée la surprise d'attendre 3 mini koxies...





Déjà que ma vie a été chamboulée par la découverte de ma grossesse, si ça avait été des triplés je n'imagine même pas le choc que ça aurait été. Je pense que j'aurais passé de longues minutes les yeux écarquillés et la bouche grande ouverte n'arrivant pas à mettre en ordre mes pensées ni à sortir une parole sensée. Mais une fois le choc et la panique à peu près digérés, Chérichou et moi aurions, je pense, relevé nos manches, croisé tous nos doigts et nous serions investis à 300% dans cette aventure hors du commun...

Il ne faut pas être Einstein pour imaginer et calculer que des triplés multiplient de facto tout par 3...

...une grossesse 3 fois plus mouvementée avec 3 fois plus de doutes, d'angoisses, de nausées, de poids en trop affichés sur la balance, de rendez-vous à l'hôpital, d'examens en tout genre, d'oedèmes élégants...

...une préparation digne des jeux olympiques avec 3 fois plus d'achats, de courses dans les boutiques pour bébés, de prénoms à trouver, de déco à imaginer, de réduction et de remaniement de notre espace vital...

...une intendance rabelaisienne avec 3 fois plus de biberons à préparer, de couches à changer, de lessive à étendre, de berceuses à fredonner, de bains à donner, de chagrins à consoler, de nez à moucher, de petits bobos à soigner, et du coup 3 fois moins de temps pour soi et juste soi...

Mais heureusement cela signifie aussi et surtout 3 fois plus d'amour, d'émerveillement, de câlins, de rires, de découvertes, de complicité, bref de bonheur !!!...

Personnellement je ne sais pas si j'aurais eu les épaules de vivre et d'élever 3 koxies à la fois, tâtonnant déjà suffisament et prenant tout juste mes marques avec une. Ce qui est sûr c'est que je suis en totale admiration devant mes amis Stéphie et Domi pour qui "triplés" n'est pas un mot appartenant à l'imagination mais bel et bien à la réalité, et qui sont tout simplement épatants de patience, de self-control, d'organisation, de volonté, et de talent. Ils ont surtout réussi le tour de force de faire rimer la vie avec leurs cacahuètes avec chouette, et nous donneraient presque l'envie de faire rimer à notre tour famille avec multiple...


Ce petit texte de science-fiction bambinesque est ma participation au concours lancée par Stéphie, véritable héroïne du quotidien avec ses 3 jolis bambins...
Rendez-vous sur Hellocoton !

20 septembre 2010

La vie simple comme un sourire

Instants magiques de complicité avec ma petite coccinelle...
De quoi faire envoler les mini-doutes qui peuvent parfois m'assaillir en particulier depuis que Chérichou a repris le chemin du travail. Me retrouver seule avec elle constituait pour moi un vrai défi, ayant été souvent prise d'angoisse pendant ma grossesse me demandant si j'allais être à la hauteur de ce petit bout. Au final ce tête à tête imposé nous fait le plus grand bien : je m'épanouis de plus en plus dans mon nouveau rôle de maman, j'apprends surtout à me faire confiance, Chérichou est heureux de me voir prendre du plaisir et surtout de retrouver sa petite puce en rentrant le soir, et quant à Romane elle évolue à vue d'oeil devenant un vrai petit être sous nos yeux ébahis et nous séduisant un peu plus chaque jour...
Et parfois quand la fatigue se fait un peu trop sentir ou que des vilains soucis tentent de se faire une place dans mon cerveau, je n'ai qu'à regarder sa petite bouille d'amour et son joli sourire pour que tout me semble beaucoup plus léger...
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 septembre 2010

♥ 1 mois ♥

1 mois.
Déjà 1 mois que notre petite puce est rentrée dans nos vies et les a bouleversé à jamais.
Il y a 1 mois je parlais de ce fameux rendez-vous en terre inconnue, objet de toutes mes pensées, de toutes mes angoisses, de tous mes fantasmes, de toutes mes envies aussi. Aujourd'hui je suis en permanente découverte de cette inconnue, qui n'en est plus vraiment une, ma fille, Romane. Et je peux vous dire que la demoiselle a su nous apprivoiser, se faire accepter, et se rendre indispensable en un temps record. C'est fou l'amour que l'on peut ressentir et qui nous inonde à l'instant même où ce nouveau petit être plonge son regard dans le votre.

1 mois après, notre nouvelle vie à 3 s'est mise en place, pas à pas, en douceur. Nous appréhendons un peu plus chaque jour nos nouveaux rôles de parents, suivant notre instinct, riant de nos maladresses, apprenant de nos erreurs, et nous faisant confiance. Il faut dire aussi que Romane nous facilite grandement le travail et notre apprentissage en étant un bébé adorable et facile à vivre, une petite fille d'ores et déjà câline, coquine mais surtout charmeuse... J'en découvre tous les jours un peu plus sur elle et je suis curieuse de voir comment ce petit bout va évoluer. Bref pour l'instant je suis sur mon petit nuage de jeune maman et je n'ai vraiment pas envie d'en redescendre...
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 août 2010

Mon rendez-vous en terre inconnue

Plus les jours passent plus je suis impatiente, excitée comme la veille d'un grand départ, d'ailleurs ça y ressemble un peu sauf que l'aventure ne s'arrêtera pas au moment du retour mais ne fera en fait que débuter...

Etrange sensation d'être en perpétuelle attente de ce fameux rendez-vous avec cette inconnue, ma fille... Bien sûr on y pense, on anticipe, on essaie de se préparer du mieux qu'on peut et à envisager toutes les possibilités, on se documente, et surtout on boit les paroles de celles qui sont passées par là, chacune avec son histoire, son expérience et surtout ses conseils de survie...

Mes valises sont faites, prêtes dans l'entrée, contenant l'essentiel (et le superficiel aussi) pour pareille expérience, mais en ayant quand même le doute de n'avoir rien oublier. Penser à tout pour être parée à toutes les éventualités...


Le plus dur c'est de ne connaître ni la date ni l'heure de ce fameux départ tant attendu, de cette rencontre avec l'autochtone qui squatte mon ventre. Difficile de penser à autre chose et de ne pas se dire dès le matin "c'est peut-être pour aujourd'hui!", penser le soir en se couchant "et si ça marriver la nuit?", ou quand je sors "et si je perdais les eaux pendant que je fais les boutiques?". Difficile dans ces conditions d'être naturelle et d'avoir l'esprit libre. Une idée m'obsède à chaque seconde, à chaque sensation, "est-ce pour maintenant ???".


Enfin le plus grand des inconnus reste ce petit être qui va bientôt arriver. Evidemment j'ai quelques indices sur elle, plutôt de l'ordre médico-scientifique, en tout cas pas de quoi rassasier ma curiosité et mes questions sur cette petite personne qui va désormais partager nos vies. C'est à la fois le plus flippant et le plus excitant des flous artistiques auxquels j'ai eu à faire dans ma vie. Et peut-être qu'elle aussi se demande comment seront ses parents et se prépare en silence dans son coin à cette rencontre??? Après tout je ne suis pas la seule dans cette histoire à aller vers l'inconnu...

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...